Nuit debout : le mouvement journée couchés prend la relève !

0 votes

Le mouvement contestataire Nuit Debout lancé il y a maintenant quelques semaines a fini par donner naissance à une suite spirituelle d’envergure au sein de la fonction publique !

Le mouvement Nuit Debout qui se poursuit dans toute la France et principalement le fait de la jeunesse contestataire commence à faire des émules. En réalité, un autre mouvement, bien plus répandu et aussi plus discret était déjà en route depuis plusieurs années. Une contetestation pacifique, discrète et très appréciée de la tranche 40-65 ans ! Une véritable révolution dans les bureaux, mais aussi dans les haut-lieux de la fonction publique comme l’assemblée nationale ! Il s’agit du mouvement « Journée couché ».

Cette nouvelle forme de contestation se fait sans casse, ni revendications particulières. En effet, la plupart des participants, qui se prennent au jeu sans même s’en rendre compte, ont tendance à militer en passant la majeure partie de sa journée en dormant. 

 

dormir-au-boulot dormir-au-boulot

dormir-au-boulot

Robert, comptable administratif en plein travail

Nous avons interrogé Josette, 58 ans, fonctionnaire : « Travailler au milieu de tous ces documents est parfois fatiguant. Il faut les classer, les tamponner et même les faire suivre à nos collègue. Certains vont même jusqu’à nous envoyer du courrier qu’il faut aussi traîter. J’ai fini par rejoindre le mouvement « journée couché « quand Gisèle, ma collègue a renversé son café sur un formulaire dûment rempli par une personne venue au guichet juste avant. Sans s’excuser, elle a pris la feuille, l’a mise dans la corbeille et s’est aussi assoupie sur son bureau, l’esprit tranquille ! Elle avait trouvé LA solution à tous nos problèmes de stress. J’ai donc commencé timidement à dormir une heure, puis deux… Au bout de quelques mois, j’amenais mon oreiller fétiche au bureau dormir-au-boulotet nous installions un canapé-lit dont les horaire d’utilisation étaient très sévères ! Seulement 1h par personne et par jour. Le reste du temps, il fallait dormir à son bureau. L’un de mes collègue extremiste a même été jusqu’à mettre son téléphone en sourdine pour éviter d’être reveillé par un appel et des questions auxquelles il n’avait de toute façon aucune réponse ! Bref, maintenant je suis en forme quand je rentre chez moi et cela est vraiment positif car je ne prends plus que 10 jours d’arrêt maladie par mois, au lieu de 20 précédemment ! ».

Certains semblent avoir trouvé la parade puisque leur bureau sert aussi de lit.

Certains de nos plus fidèles députés en sont même devenus les champions incontestés ! Fatigués de compter les indemnités mensuelles qu’ils touchent pour leur dur labeur, las des discussions économiques qui n’intéressent de toute façon personne, ils puisent l’inspiration au fond de leur profond sommeil !

 

 

payé à rien faire

dodo

L’avenir de la France se joue dans ses rêves !

Une chose est sûre, le mouvement journée couché n’est pas prêt de s’éteindre, ou devrions-nous dire, de se reveiller !

 

 

Partagez, ça fait maigrir !

Commentaires

About café Dodu